A LA DÉCOUVERTE DE L’AIL DES OURS

cette plante que j’ai découvert l’an dernier nous a séduit par son parfum

L’ail des ours

l’ail sauvage, je savais qu’il existait mais je ne savais pas qu’on pouvait le consommer et en fouinant sur internet j’avais trouvé le pesto, et  lors d’une randonnée en forêt nous sommes tombés sur un champ d’ail des ours . C’était tout a fait fortuit et nous avions cueilli quelques feuilles pour faire un essais de pesto (recette aux tomates confites ici et pesto vert ici)
résultat nous avons aimé et nous nous sommes dit que nous retournerions en cueillir

De plus c’est un aliment riche en vitamine C, anti microbien et anti bactérien

Du coup cette année nous avons fait une belle cueillette (plus d’1 kg)
donc j’ai fait mes pestos pour l’année et j’ai gardé quelques feuilles en reserve pour essayer de le cuisiner
alors je vous fais une petite série d’al des ours (jusqu’à épuisement du stock
vu que l’ail est un bulbe, qu’on le ramasse avant floraison, et que comme toutes fleurs à bulbe la saison est très courte

l’ail des ours pousse dans des bois humides le long des rivières le bois ne doit pas être trop dense et composé de feuillus
Il côtoie l’arôme sauvage aussi appelé « pied de veau » et pousse en même temps
Attention à ne pas confondre les feuilles l’arôme étant toxique

la feuille de l’ail est longue comme une feuille de muguet (à surtout ne pas confondre, le muguet étant toxique)  il pousse en bouquet formant comme une corolle
les fleurs qui pousseront plus tard sortiront au milieu de cette corolle de feuilles

quand vous coupez la feuille elle se casse de façon bien nette et elle sent légèrement l’ail

 

Share Button

5 Commentaires

  1. je fais un mélange ail des ours passé à la moulinette avec du mou .
    ensuite je fais des boules, je les met sur une plaque au congélateur.
    quand elles sont congelées je les met dans une boite au congélateur et je m’en sert au besoin sur les steacks, dans une sauce, dans les légumes,etc…..

    on peut ramasser aussi les bourgeons des fleurs et les faire en bocaux comme les cornichons pour l’apéritif ou pour ajouter dans une préparation.
    je met: les bourgeons rincés (très vite fait pour ne pas les gorger d’eau) dans mon bocal (jusqu’en haut)
    + moitié/moitié vinaigre et vin blanc chaud (jusqu’en haut)
    + quelques grains de poivre
    + quelques graines de moutarde
    je ferme, renverse le pot jusqu’à complet refroidissement.
    ils se gardent très longtemps.
    je fait des petits pots plus pratiquent à utiliser quand on ne veut qu’une petite quantité, ça évite de gaspiller

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.